IMG_2793

Pour ce premier article de 2015, pas d’étalage de cadeaux (il n’y en a pas eu), pas de bonnes résolutions (de toutes façons, on les tient jamais), ni d’analyse de l’année passée (vous avez tous bien compris qu’on avait passé une année dingue), mais quelques principes que ce voyage m’a appris et que je voulais partager avec vous ! 

Un voyage vous change, indéniablement. Il vous fait grandir, vous permet de faire face à vous-mêmes et vous oblige à devenir qui vous êtes vraiment. En 8 mois de tour du monde, j’ai l’impression d’être passée à l’âge adulte et d’avoir enfin une idée du bon chemin à prendre. J’ai surtout réalisé qu’avant ce voyage, je n’avais jamais vraiment pris mes propres décisions. On va à l’école, on fait des études, on choisit un métier sans vraiment savoir si c’est le bon, on commence à travailler… et puis… rien. Mes années d’études ont été un parcours sans saveur, et mon entrée sur le marché du travail comme un grand vide, sans aspérités. J’avais l’impression d’être enfermée dans une boîte, avec pour quotidien de longues heures d’obligations et de contraintes, sans parler du stress et de la fatigue qui vont avec.

Pour beaucoup, faire le tour du monde s’apparente à prendre de grandes vacances. Et bien ces personnes se trompent. Faire un tour du monde, c’est un peu comme une deuxième naissance, et parfois, on a besoin de forceps. Evidemment, les premières semaines, c’est comme en vacances, tout est beau et chaud. On va à la plage, on fait le plein d’activités, on bronze et on boit des cocktails colorés ! Et puis on prend un second avion, puis un troisième, mais ce n’est jamais pour rentrer à la maison. C’est là que les choses se compliquent ! Et oui, comme la routine à Paris, le changement permanent peut être dur à assimiler et à gérer. On ne peut plus compter que sur soi-même et surtout, on doit se faire face à soi-même. Il faut apprendre à gérer de nouvelles émotions, une nouvelle fatigue, parfois une étrange lassitude, s’ouvrir aux autres, les laisser entrer dans notre espace vital, se dépasser physiquement et mentalement aussi. Les paysages qui défilent, les gens qui passent, les langues assimilées, les couleurs qui remplissent les yeux à ras-bord, l’artisanat et la création qui inspirent… tout cela vous remplit et vous fait grandir.

Ceci étant dit, voici les quelques principes appris pendant ce voyage que j’appliquerai désormais à mon quotidien, qu’il soit à Paris ou ailleurs.

Tout est possible, si on s’en donne vraiment les moyens 

C’est pas pour moi“, “il y a d’autres gens plus forts que moi qui veulent le même job“, “ça ne marchera jamais“, “je ne peux pas faire ça, c’est trop risqué“, etc, etc… avant ce voyage, je me trouvais beaucoup d’excuses à ne pas faire les choses. Le voyage m’a prouvé que réaliser son rêve, entreprendre, créer, c’est possible, il suffit juste d’assumer sa décision et de tout faire pour la réaliser. C’est un principe que je compte bien appliquer à mes futurs projets, qu’ils soient pros ou persos !

IMG_2744

Tout est relatif

A Paris, on se plaint pour un oui ou pour un non, on ne voit que le côté négatif des choses. Le voyage m’a appris que dans toute situation il y a du bon et du mauvais, et qu’une situation prise dans un contexte plus large ne semble pas si grave. Je me rappelle de ce guide, Alvaro, au Costa Rica, qui m’a dit “j’aimerai bien emmener mes enfants en voyage, peut-être que dans 5 ans j’aurais assez d’argent“. Alors à côté, mes 400 euros perdus en billet d’avion non remboursables, est-ce vraiment si grave ?

IMG_2792

Plus de temps à perdre

Vous avez un projet, des envies, des rêves ? N’attendez pas, après, c’est trop tard ! J’ai passé trop de temps à essayer d’avoir une vie qui n’était pas la mienne. C’est bête à dire mais c’est en même temps tellement vrai “on n’a qu’une vie”. On a rencontré beaucoup de backpackers très jeunes, partis juste après le bac découvrir le monde, déjà très matures et sûrs de leurs projets d’avenir. Je me suis dit que j’aurais aimé moi aussi partir plus tôt, voyager d’une autre façon, être sûre de moi. Alors foncez !!

IMG_2742

Les vrais amis se comptent sur les doigts de la main

J’ai toujours été entourée d’énormément de gens, et les doigts de ma main n’étaient pas assez nombreux pour englober tout le monde. Avec la distance, on y voit plus clair. On ne donne naturellement pas trop de nouvelles à des gens qu’on pensait proches, et eux n’en prennent naturellement pas non plus. Finalement, une main me suffit pour dire qui m’est vraiment essentiel. Je ne veux plus perdre de temps ni d’énergie dans des relations qui finalement n’ont pas un si grande place dans ma vie.

IMG_2796

Etre seul à ne rien faire, ça fait du bien

Avant, la seule idée de me retrouver seule dans mon canapé avec zéro personne à voir ou zéro truc à faire m’angoissait passablement. Remplir mes journées étaient mon objectif numéro 1 pour ne pas ressentir ce vide. Pendant mon voyage, il y a eu beaucoup de moment de contemplation forcée. Pas de magazine, pas de livre, pas de WiFi, rien que moi et moi pour à peu près 30 heures de trajet. Et bien j’ai réalisé que c’était dans ces moments-là que j’arrivai le mieux à réfléchir, à imaginer, à créer.

IMG_2798

On est comme on est et c’est très bien comme ça

A Paris, on passe tous un temps fou à envier les uns et les autres pour leur job, leur salaire, leurs fringues, et j’en passe. On croit qu’on sera plus heureux et plus sûr de soi avec tel nouveau jean ou 5 kilos de moins. Et bien je n’ai jamais été aussi bien dans ma peau qu’en portant les mêmes fringues pendant une semaine, sans prendre de douches tous les jours, et sans shopping compulsif !

IMG_2797

Un couple, ça se travaille

J’ai lu récemment l’histoire d’un couple parti en tour du monde qui avait failli se séparer par manque de dialogue et de compréhension mutuelle. Etre ensemble 24h sur 24 pendant 8 mois, c’est vrai que c’est parfois pas évident ! On comprend plus vite qu’à la maison qu’un couple, ça se travaille, ça demande de l’attention, des compromis et de l’indulgence. Cet apprentissage de l’autre nous servira aussi à Paris !

IMG_2795

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter à tous une merveilleuse année pleine de beaux projets, de voyage, d’amitié et d’amour.

IMG_2794

18 réponses
  1. MerryGoRoundGirl
    MerryGoRoundGirl dit :

    J’ai énormément aimé lire cet article! Personnellement j’en ai assez marre de voir les déballages de cadeaux de tout le monde sur les blogs, et comme toi je ne fais plus de bonnes résolutions, au moins il n’y a pas de contrainte hehe!
    Finalement, ton article m’a refait prendre conscience de la même chose qui me trotte dans la tête depuis le début de cette année. J’en suis à mon Master 2 et franchement je me rends compte que le bonheur est loin de se trouver dans le quotidien de mes études stressantes, et déjà avec ce blog j’avais envie de toucher à quelque chose qui me plaisait beaucoup plus. Et puis finalement si je n’arrive pas dans la voie qui me paraissait toute tracée, et bien je me dis que maintenant il y a plein de choses qui me font envie dans la vie, et que comme on a qu’une vie, et bien pourquoi ne pas se lancer dans quelque chose de complètement différent après tout :)
    Tout ce que tu dis est très vrai, on se prend décidément trop la tête à vouloir toujours plus alors que l’essentiel et le bonheur sont finalement devant nous mais qu’on a la tête tellement embuée par des petits problèmes qu’on perd tout de vue!
    Je me rends compte que j’ai écris un gros pavé alors je terminerai juste en te souhaitant une très bonne année, que tous tes projets se réalisent! :)
    Bisous!

    Répondre
    • Margaux
      Margaux dit :

      Haha merci beaucoup ma belle. Suis tes envies et ton instinct, ça te mènera forcément à l’épanouissement. Il faut qu’on arrête de faire les choses avec la tête pour les faire avec le coeur. Hâte de lire tes prochains articles, et bon courage pour ta fin d’année. Bibi !!

      Répondre
  2. AC
    AC dit :

    Quel article magnifique !
    Je suis entièrement d’accord avec tout ce que tu as écrit. Le voyage ça nous change, pour toujours… On y apprend à vraiment être soi, à retrouver une connexion avec soi-même… et des milliers d’autres choses que tu as si bien décrites !
    Une magnifique année encore pleine de découvertes, de rencontres et de choses magiques, c’est tout ce que je te souhaite ! :) Bixx

    Répondre
  3. Maïa
    Maïa dit :

    Cet article est vraiment génial !
    Je retiendrais principalement cette phrase :”J’ai passé trop de temps à essayer d’avoir une vie qui n’était pas la mienne”.
    C’est exactement moi, malheureusement. Je me cherche encore !
    Et c’est clair qu’il faut sauter le grand pas et “oser” partir. Moi, j’aimerais plus aller m’installer dans un autre pays.
    Et on voyage tous les ans avec mon amoureux, pour voir où on serait susceptible de poser nos valises mais sans jamais faire le grand saut !
    Peut-être que 2015 nous donnera des ailes !

    Répondre
    • Margaux
      Margaux dit :

      Je pense qu’on a jamais vraiment fini de se trouver, l’essentiel est de se sentir en accord avec soi-même au quotidien même si c’est pas toujours facile ! Ce serait trop cool que vous partiez ailleurs ! Alors te connaissant maintenant un peu, je ne peux que vous conseiller un visa vacances travail en Australie dans une ville cool genre Sidney, ou à Wellington en NZ, ou encore à Montréal au Canada. Ca permet de prendre un bon break d’un an et il y a pas mal de possibilités de taff. Moi j’espère trouver ma voie à Paris maintenant… j’appréhende un peu le retour, on verra où ça me mène ! Bisous

      Répondre
  4. Gab
    Gab dit :

    Très bel article en effet … en 2015 il faut que ca change ! et ca ne se fera pas tout seul, faut oser prendre des risques et se bouger le c** comme tu l’as fait en partant au bout du monde

    Répondre
  5. Flo & Gué
    Flo & Gué dit :

    Je n’aurais pas dit mieux ma Margouch <3
    I totally agree :)
    Je suis ravie que tu arrives à cette conclusion après votre merveilleux trip !
    Hâte de vous revoir à nos retours pour échanger sur nos expériences !
    VOUS ÊTES AU TOP !
    Des Gros Bisoussss <3

    Répondre
  6. Clara (de PPA)
    Clara (de PPA) dit :

    Bravo Margaux pour ce beau voyage (et ce très beau blog au passage) !
    Les mots me manquent, mais je voulais te laisser un commentaire suite à cet article plein de positivisme qui donne la pêche. Tu as du en effet tirer de belles leçons de cette expérience et je te souhaite le meilleur pour ton retour à Paris!
    A bientôt :)
    Clara

    Répondre
    • Margaux
      Margaux dit :

      Coucou Clara ! Merci pour ton petit commentaire, ça me fait très plaisir :) Effectivement ça fait bien grandir un voyage comme ça, et c’est pour le mieux. J’espère réussir à appliquer tout ce que je souhaite à ma vie parisienne, ça va pas être évident ^^ A bientôt peut-être ? Bisous !

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + cinq =

34 − = 33