Johanne Defay a soufflé tout le monde en se hissant à la 8e place mondiale du surf féminin en 2014. Avant qu’elle ne remette son lycra à l’occasion du Maui Women’s Pro, qui clôturera la saison à Honolua Bay (Hawaï) fin novembre, j’ai pu lui poser quelques questions sur son ressenti, sa routine sportive et ses voyages ! 

Vous l’aurez compris, ce tour du monde est l’occasion pour moi de m’intéresser de plus près à la pratique du surf à la fois sur le terrain mais aussi dans sa sphère plus professionnelle ! La surfeuse dont je vais vous parler aujourd’hui – Johanne Defay – a fait son entrée dans l’arène assez récemment.

Capture d’écran 2014-11-03 à 19.44.14

PARCOURS  

Elle a été repérée à La Réunion (dont elle est originaire) à l’âge de 13 ans avant de remporter 4 fois le titre de championne d’Europe Junior. A 15 ans, elle commence le tour WQS (World Qualifying Series), qui détermine quels surfeurs et surfeuses sont qualifiés pour l’ASP World Tour. C’est ainsi qu’elle a pu se qualifier en 2013 pour le WTC (Women’s World Championship Tour).

L’absence de sponsor majeur en 2013 et 2014 n’a pas empêché Johanne de se hisser au niveau des plus grandes du surf féminin. Avec deux quarts de finale et deux demi-finales face aux meilleures à son actif, elle est actuellement 8e mondiale, qualifiée pour le WTC 2015 et en passe de devenir Rookie of the year !

INTERVIEW

johanne-defray-597x300

Comment vis-tu tous ces changements positifs dans ta vie ? 

Je suis très heureuse de voir que le travail paye, je suis super motivée, mais chaque chose en son temps. J’avais besoin de repos et retourner à la Réunion m’a fait du bien. Je suis toute excitée à l’idée de remettre un lycra à Hawaï, j’espère encore faire partie du carré final.

Le lifestyle des surfeuses pro est devenu un modèle pour beaucoup ! Comment t’entraînes-tu et quels trucs peut-on piquer à Johanne Defay pour rester en forme ?

J’ai plusieurs coachs, des entrainements spécifiques, d’autres plus généraux et j’essaye de manger sainement le plus possible, mais rien de très strict ! Tout cela se fait sous forme de programme. Aujourd’hui, j’avoue que c’est devenu un besoin de faire du sport toute la journée. Il n y a pas vraiment de secret. J’aime me faire plaisir alors le sport que je fais compense. Mais j’aime toute cette idée de “healthy” même si j’ai encore des améliorations à faire bien sûr !

Tu fais pas mal d’AR entre La Réunion et la France, et tu voyages beaucoup, notamment avec Bianca (Buitendag) et Pauline (Ado). Qu’est-ce que le voyage apporte à ton surf et ton parcours ?

C’est le surf qui m’a fait voyager, ça m’a fais grandir et ça m’a ouvert l’esprit. C’est pareil pour mon surf, il a mûrit grâce aux voyages !

Une anecdote à partager sur ton année 2014 ?

Anecdotes… il y en a beaucoup trop… Mais l’apprentissage est le mot principal, je sens vraiment un changement. Je sais maintenant que c’est vraiment ce que je veux faire, et j’adore le fait d’évoluer avec d’autre sportifs très impliqués et passionnés.

Merci Johanne !  

Capture d’écran 2014-11-03 à 19.47.36

Je suis heureuse d’avoir pu discuter avec elle, car à mon sens, Johanne n’est pas une surfeuse comme les autres, peut-être justement grâce à l’absence de sponsors ! C’est une fille simple, toujours souriante, heureuse de pouvoir vivre son rêve qui partage son quotidien avec ses supporters sur les réseaux sociaux. C’est un vrai plaisir de la suivre et de la soutenir !

Pour suivre Johanne :
Sur Facebook : Johanne Defay 
Sur Instragram : @johannedefay

 

#GOJOHANNE !

8 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

92 − 84 =