P1010752

Après les arts et la spiritualité, place à la nature et au sport ! Nous avons profité de la présence de nos potos parisiens en vacances à Bali – Nico et Clara pour les intimes – pour enchaîner les activités. Au programme : rafting et rando de nuit sur le volcan.

Rafting sur la rivière Ayung

Le rafting est un sport d’eau vive, qui consiste à naviguer sur des sections de rivières comprenant des rapides ! Sensations fortes garanties (même si là, on avait clairement l’impression d’être sur une autoroute touristique). A Ubud, de nombreuses agences proposent l’activité rafting pour des tarifs tout à fait abordables (surtout si vous négociez !). On vous donne rendez-vous au centre de rafting, on vous équipe d’un gilet de sauvetage, d’un casque et d’une rame, puis on vous embarque dans une camionnette direction la rivière ! Arrivés là-bas, il nous a fallu descendre un petit dénivelé pour atteindre la rive et embarquer dans nos radeaux pneumatiques. C’était parti pour deux heures de rigolade entre descentes de rapides, passages sous des cascades, et peur des serpents (oui oui, il y en a !). Un sport assez complet, car il faut ramer, bouger de droite à gauche quand le radeau se coince dans les rocher, supporter la température assez basse de l’eau, nager contre le courant… tout en profitant d’un superbe paysage.

DCIM100GOPRODCIM100GOPRODCIM100GOPRODCIM100GOPRODCIM100GOPRO


Trek sur le volcan Ulun Danu Batur

L’archipel indonésien compte 150 volcans dont une grande partie sont encore en activité, comme celui d’Ulun Danu Batur. Nous nous sommes levés à 2h du matin pour gravir les 1717 mètres qui nous séparaient du sommet et admirer le lever du soleil. Finalement, cela s’est soldé par un échec puisque le brouillard nous empêchait de voir à 10 mètres ! En tous cas, l’ascension de nuit à la lumière des lampes de poche fut une aventure assez sympa même si un peu ardue (la fin s’apparente davantage à de l’escalade qu’à une randonnée). Les agences touristiques proposent des formules tout inclus : transport depuis l’hôtel, petit-déjeuner, ascension avec un guide puis retour à l’hôtel. Un conseil : négociez car les prix peuvent aller de 20 à 100 euros et il est vraiment possible de les faire baisser. La vue depuis le sommet a l’air d’en valoir le détour, nous étions quand même un peu déçu ! Petit plus : après la montée, il est possible d’aller voir le cratère du volcan, dont s’échappe des fumées.  La descente se fait par un autre sentier, débouchant sur un lac magnifique. 4h de marche en tout, à faire plutôt en saison sèche d’avril à septembre.

P1010719P1010733P1010743P1010759P1010764P1010767

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + 5 =

20 − 14 =